Protéger ses plantes du froid

Toutes les plantes ne supportent pas l’hiver, en particulier lorsqu’il gèle ou que l’humidité est trop importante. Il y a différentes façons de prendre soin de ses massifs ou de ses arbustes, afin que les mois les plus froids ne créent de dégâts dans le jardin. Certaines plantes devront être mises à l’abri avec quelques précautions : c’est l’hivernage ; d’autres seront protégées sur place grâce à l’habillage et au paillage.

L’hivernage
Il ne s’agit pas de mettre toutes les plantes sous abri, car beaucoup peuvent rester dehors si elles sont bien protégées. Cependant, les variétés méditerranéennes et tropicales en pot ont besoin d’être rentrées, si possible dans une serre. A défaut de local adapté, elles se contenteront d’un endroit aéré, sec et bénéficiant d’une bonne luminosité. Les gélives en bac, comme le laurier rose, le fuchsia ou le géranium, se conserveront mieux en hivernage, à condition de ne pas être soumises à une température supérieure à 10°C. Certains bulbes à fleurs devront être déterrés et entreposés à l’abri pendant l’hiver : il s’agit des bulbes d’été, tels que les bégonias, les dahlias, les glaïeuls ; mais les autres bulbes (tulipes, jacinthes, narcisses) peuvent rester en terre.

Le paillage et l’habillage
Le paillage permet de protéger les racines, qui sont vulnérables : cette technique évite aussi d’hiverner les plantes fragiles en terre. Le paillis peut être composé de feuilles mortes, de paille de lin, d’écorces de bois… Pour les rosiers, la technique du buttage, employée toute l’année pour favoriser leur croissance, convient tout à fait : la terre doit être ramenée de manière à bien couvrir le pied de la plante.
L’habillage consiste à recouvrir les plantes d’un voile d’hivernage. Cela concerne les massifs, ainsi que les branches des arbustes à feuillage persistant. Si le froid est particulièrement rigoureux, plusieurs voiles superposés peuvent être nécessaires. Pour protéger le tronc, il est possible d’utiliser du plastique à bulles . Les plantes en pot qui restent dehors, faute de place, seront isolées du sol par une plaque de polystyrène et placées à l’abri du vent, contre un mur.

Quand faut-il protéger les plantes ?
Novembre est une période propice. Pailler après les premières gelées risque d’emprisonner le froid sous le paillis. En outre, dès que les feuilles sont tombées, c’est le moment de nettoyer le jardin et de récupérer les feuilles pour le paillage. Cependant, il est important de permettre aux plantes qui doivent être rentrées d’affronter un froid modéré pour qu’elles effectuent leur vernalisation, processus nécessaire à leur floraison : à cet effet, elles peuvent être placées à l’abri contre un mur, avant les premières gelées.

Pour renforcer l’effet des diverses protections mises en œuvre, quelques précautions sont nécessaires. Pour les arbustes à feuillage persistant, la neige accumulée sur leurs branches risque de briser ces dernières : il suffit de les secouer légèrement pour éviter qu’elles ne se rompent sous le poids de la neige. En outre, si l’arrosage doit être évité en période de gel, il ne faut cependant pas le proscrire totalement pour éviter un effet de sécheresse hivernale.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire