Le Kakemono

Le kakemono est un terme japonais signifiant « objet accroché » et se caractérise généralement par le hissage d’un rouleau de papier, le plus souvent de forme rectangulaire, accroché contre un mur, orienté de manière verticale et sur lequel on observe des peintures ou des écritures calligraphiques. On pouvait également en avoir en tissu, notamment de la soie. Ses extrémités sont surmontées par des baguettes en bois afin de faciliter son enroulement et ainsi sa conservation. A ne pas confondre avec le makimono qui est le même rouleau de papier se tenant horizontalement et ne s’accrochant pas à un mur. C’est grâce à ce dernier procédé que les dynasties chinoises copiaient et conservaient leurs textes bouddhistes.

A notre époque, ces affiches permettent de promouvoir la publicité d’un produit ou encore d’une société ou d’un programme, entre autres. On utilise des matériaux plus modernes et plus souples tels que des pancartes plastifiées directement imprimées, soutenues par un socle en plastique en substitution des baguettes, ce qui permet à l’affiche de se tenir debout et permet un déroulage facile. Ce qui lui vaut la traduction occidentale suivante : le « roll up » (enrouleur en français).

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire